RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 22 mai 1990 concernant l'adoption d'une liste européenne des maladies professionnelles (90/326/CEE)

La Commission, en vertu des dispositions du traité instituant la Communauté économique européenne, et notamment de l'article 155, sans préjudice des dispositions nationales législatives ou réglementaires plus favorables, recommande aux États membres:

1. D'introduire dans les meilleurs délais, dans leurs dispositions législatives, réglementaires ou administratives relatives aux maladies reconnues scientifiquement comme d'origine professionnelle, susceptibles d'indemnisation et devant faire l'objet de mesures préventives, la liste européenne de l'annexe I.

2. De s'employer à introduire dans leurs dispositions législatives, réglementaires ou administratives un droit à l'indemnisation au titre des maladies professionnelles pour le travailleur souffrant d'une affection ne figurant pas dans la liste de l'annexe I, mais dont l'origine et le caractère professionnel peuvent être établis, en particulier si cette affection figure dans l'annexe II.

3. D'encourager du mieux possible la déclaration de tous les cas d'affections d'origine professionnelle et de rendre progressivement compatibles leurs statistiques de maladies professionnelles avec la liste de l'annexe I.

4. - De développer et d'améliorer les diverses mesures de prévention des maladies mentionnées dans la liste européenne, en recourant, le cas échéant, à la Commission pour avoir connaissance des expériences acquises par les États membres.

- D'utiliser à cette fin la liste européenne comme document de référence concernant la prévention des maladies professionnelles et de certains accidents du travail.

5. - De diffuser des notices sur les maladies professionnelles de leur liste nationale, en tenant compte notamment des notices d'information médicale sur les maladies professionnelles de la liste européenne établies par la Commission.

- De fournir notamment à cet effet toutes informations utiles sur les maladies ou agents reconnus dans leur législation nationale, lorsque la demande en sera faite par un autre État membre par l'intermédiaire de la Commission, et d'adresser à la Commission des informations statistiques et épidémiologiques relatives à l'incidence des maladies professionnelles.

6. D'assurer une formation adéquate du personnel chargé de la mise en oeuvre des dispositions nationales découlant de la présente recommandation.

7. - D'instaurer un système de collecte d'informations ou de données concernant l'épidémiologie des maladies décrites à l'annexe II, ou de toute autre maladie à caractère professionnel.

- De promouvoir la recherche dans le domaine des affections liées à une activité professionnelle, notamment pour les affections décrites à l'annexe II. La présente recommandation ne s'applique pas aux maladies dont l'origine professionnelle n'est pas reconnue.

Les États membres fixent eux-mêmes les critères de reconnaissance de chaque maladie professionnelle selon leur législation ou pratiques nationales en vigueur.

La Commission prie les États membres de l'informer des mesures prises ou envisagées en vue de donner suite à la présente recommandation à l'issue d'une période de trois ans. La Commission examinera alors l'état d'application de la présente recommandation au sein des différents États membres en vue de déterminer la nécessité de proposer une disposition législative contraignante.

Fait à Bruxelles, le 22 mai 1990.

Par la Commission

Vasso PAPANDREOU

Membre de la Commission

ANNEXE I

LISTE EUROPÉENNE DES MALADIES PROFESSIONNELLES

Les maladies décrites dans cette liste doivent être liées directement à l'activité exercée. La Commission établira les critères de reconnaissance pour chacune des maladies professionnelles décrites ci-dessous:

1.2.3 // 1. // Maladies provoquées par les agents chimiques suivants: // // // // Numéro CEE // // // // 100 // Acrylonitrile // 608 003 004 // 101 // Arsenic ou ses composés // 033 002 005 // 102 // Beryllium (glucinium) ou ses composés // - // 103.01 // Oxyde de carbone // 006 001 002 // 103.02 // Oxychlorure de carbone // - // 104.01 // Acide cyanhydrique // - // 104.02 // Cyanures et composés // 006 007 005 // 104.03 // Isocyanates // - // 105 // Cadmium ou ses composés // 048 001 005 // 106 // Chrome ou ses composés // - // 107 // Mercure ou ses composés // 080 001 000 // 108 // Manganèse ou ses composés // - // 109.01 // Acide nitrique // 007 004 001 // 109.02 // Oxydes d'azote // 007 002 000 // 109.03 // Ammoniaque // 007 001 005 // 110 // Nickel ou ses composés // - // 111 // Phosphore ou ses composés // 015 001 001 // 112 // Plomb ou ses composés // 082 001 006 // 113.01 // Oxydes de soufre // - // 113.02 // Acide sulfurique // 016 020 008 // 113.03 // Sulfure de carbone // 006 003 003 // 114 // Vanadium ou ses composés // - // 115.01 // Chlore // 017 001 007 // 115.02 // Brome // - // 115.04 // Iode // 602 005 003 // 115.05 // Fluor ou ses composés // 009 001 000 // 116 // Hydrocarbures aliphatiques ou alicycliques constituants de l'éther de pétrole et de l'essence // - // 117 // Dérivés halogénés des hydrocarbures aliphatiques ou alicycliques // - // 118 // Alcool butylique, méthylique et isopropylique // - // 119 // Éthylèneglycol, diéthylèneglycol, 1-4 Butanédiol ainsi que les dérivés nitrés des glycols et du glycérol // - // 120 // Méthyléther, éthyléther, isopropyléther vinyléther, dichloroisopropyléther, guaiacol méthyléther et éthyléther de l'éthylène-glycol // - // 121 // Acétone, chloracétone, bromoacétone, hexafluoroacétone, méthyléthylcétone, méthyl n-butylcétone, méthylisobutylcétone, diacétone alcool, mésityloxyde, 2 méthylcyclohexanone // - // 122 // Esters organophosphoriques // - // 123 // Acides organiques // - // 124 // Formaldéhyde // - // 125 // Nitrodérivés aliphatiques // - // 126.01 // Benzène ou ses homologues (les homologues du benzène sont définis par la formule: CnH2n-6) // 601 020 008 // 126.02 // Naphtalène ou ses homologues (l'homologue du naphtalène est défini par la formule: CnH2n-12) // - // 126.03 // Vinylbenzène et divinylbenzène // - // 127 // Dérivés halogénés des hydrocarbures aromatiques // - // Numéro CEE // // 128.01 // Phénols ou homologues ou leurs dérivés halogénés // - // 128.02 // Naphtols ou homologues ou leurs dérivés halogénés // - // 128.03 // Dérivés halogénés des alkylaryloxydes // - // 128.04 // Dérivés halogénés des alkylarylsulfures // - // 128.05 // Benzoquinones // - // 129.01 // Amines aromatiques ou hydrazines aromatiques ou leurs dérivés halogénés, phénoliques, nitrosés, nitrés ou sulfonés // - // 129.02 // Amines aliphatiques et leurs dérivés halogénés // - // 130.01 // Nitrodérivés des hydrocarbures aromatiques // - // 130.02 // Nitrodérivés des phénols ou de leurs homologues // - // 131 // Antimoine et dérivés // 051 003 009 // 2 // Maladies de la peau causées par des substances et agents non compris sous d'autres positions: // // 201 // Maladies de la peau et cancers cutanés dus: // // 201.01 // À la suie // // 201.03 // Au goudron // // 201.02 // Au bitume // // 201.04 // Au brai // // 201.05 // À l'anthracène ou ses composés // // 201.06 // Aux huiles et aux graisses minérales // // 201.07 // À la paraffine brute // // 201.08 // Au carbazol ou ses composés // // 201.09 // Aux sous-produits de la distillation de la houille // 1.2 // 202 // Affections cutanées provoquées dans le milieu professionnel par des substances allergisantes ou irritatives scientifiquement reconnues non considérées sous d'autres positions // 3 // Maladies provoquées par l'inhalation de substances et agents non compris sous d'autres positions // 301 // Maladies de l'appareil respiratoire et cancers // 301.11 // Silicose // 301.12 // Silicose associée à la tuberculose pulmonaire // 301.21 // Asbestose // 301.22 // Mésothéliome consécutif à l'inhalation des poussières d'amiante // 301.31 // Pneumoconioses dues aux poussières de silicates // 302 // Complication de l'asbestose par le cancer bronchique // 303 // Affections broncho-pulmonaires dues aux poussières de métaux frittés // 304.01 // Alvéolites allergiques extrinsèques // 304.02 // Affection pulmonaire provoquée par l'inhalation de poussières et de fibres de coton, de lin, de chanvre, de jute, de sisal et de bagasse // 304.03 // Troubles respiratoires de caractère allergique provoqués par l'inhalation de substances allergisantes reconnues chaque fois comme telles et inhérentes au type de travail // 304.04 // Affections respiratoires provoquées par l'inhalation de poussières de cobalt, d'étain, de baryum et de graphite // 304.05 // Sidérose // 305.01 // Affections cancéreuses des voies respiratoires supérieures provoquées par les poussières de bois // 4 // Maladies infectieuses et parasitaires // 401 // Maladies infectieuses ou parasitaires transmises à l'homme par des animaux ou débris d'animaux // 402 // Tétanos // 403 // Brucellose // 404 // Hépatite virale // 405 // Tuberculose // 406 // Amibiase // 5 // Maladies provoquées par les agents physiques suivants: // 502.01 // Cataracte provoquée par le rayonnement thermique // 502.02 // Affections conjonctivales consécutives aux expositions aux rayonnements ultraviolets // 503 // Hypoacousie ou surdité provoquée par le bruit lésionnel // 504 // Maladie provoquée par la compression ou décompression atmosphériques // Numéro CEE // // 505.01 // Maladies ostéoarticulaires des mains et des poignets provoquées par les vibrations mécaniques // 505.02 // Maladies angio-neurotiques provoquées par les vibrations mécaniques // 506.10 // Maladies des bourses péri-articulaires dues à la pression // 506.21 // Maladies par surmenage des gaines tendineuses // 506.22 // Maladies par surmenage du tissu péri-tendineux // 506.23 // Maladies par surmenage des insertions musculaires et tendineuses // 506.30 // Lésions méniscales consécutives à des travaux prolongés effectués en position agenouillée ou accroupie // 506.40 // Paralysies des nerfs dues à la pression // 507 // Nystagmus des mineurs // 508 // Maladies provoquées par les radiations ionisantes

ANNEXE II

Liste complémentaire de maladies dont l'origine professionnelle est soupçonnée, qui devraient faire l'objet d'une déclaration et dont l'inscription dans l'annexe I de la liste européenne pourrait être envisagée dans le futur

1.2.3 // 2.1. // Maladies provoquées par les agents chimiques suivants: // // // // Numéro CEE // 2.101 // Ozone // - // 2.102 // Hydrocarbures aliphatiques autres que ceux visés sous la rubrique 1.116 de l'annexe I // - // 2.103 // Diphényle // - // 2.104 // Décaline // - // 2.105 // Acides aromatiques - anhydrides aromatiques ou leurs dérivés halogénés // - // 2.106 // Oxyde de diphényle // - // 2.107 // Tetrahydrophurane // 603 025 000 // 2.108 // Thiopène // - // 2.109 // Méthacrylonitrile // 608 001 003 // // Acétonitrile // - // 2.110 // Hydrogène sulfuré // 016 001 004 // 2.111 // Thioalcools // - // 2.112 // Marcaptans et thioéthers // - // 2.113 // Thallium ou ses composés // 081 002 009 // 2.114 // Alcools ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.118 de l'annexe I // - // 2.115 // Glycols ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.119 de l'annexe I // - // 2.116 // Éthers ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.120 de l'annexe I // - // 2.117 // Cétones ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.121 de l'annexe I // - // 2.118 // Esters ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.122 de l'annexe I // - // 2.119 // Furfural // 605 010 004 // 2.120 // Thiophénols ou homologues ou leurs dérivés halogénés // - // 2.121 // Argent // - // 2.122 // Sélénium // 034 002 008 // 2.123 // Cuivre // - // 2.124 // Zinc // - // 2.125 // Magnésium // - // 2.126 // Platine // - // 2.127 // Tantale // - // 2.128 // Titane // - // 2.129 // Terpènes // - // 2.130 // Boranes // - // 2.140 // Maladies provoquées par l'inhalation des poussières de nacre // // 2.141 // Maladies provoquées par des substances hormonales // // 2.150 // Caries des dents dues aux travaux dans les industries chocolatières, sucrières et de la farine // // 2.2 // Maladies de la peau causées par des substances et agents non compris sous d'autres positions // // 2.201 // Affections cutanées allergiques et orthoergiques non reconnues dans l'annexe I // // 2.3 // Maladies provoquées par l'inhalation de substances non comprises sous d'autres positions // // 2.301 // Fibroses pulmonaires dues aux métaux non compris dans la liste européenne // // 2.302 // Affections broncho-pulmonaires dues aux poussières ou fumées d'aluminium ou de ses composés // // 2.303 // Affections broncho-pulmonaires et cancers broncho-pulmonaires secondaires à l'exposition: // // // - à la suie, // // // - au groudron, // // // - au bitume, // // // - au brai, // // // - à l'anthracène ou ses composés, // // // - aux huiles et aux graisses minérales. // // 2.304 // Affections broncho-pulmonaires dues aux fibres minérales artificielles // // 2.305 // Affections broncho-pulmonaires dues aux fibres synthétiques // // 2.306 // Affections broncho-pulmonaires causées par les poussières de scories Thomas // // 2.4 // Maladies infectieuses et parasitaires non décrites dans l'annexe I // // 2.401 // Maladies parasitaires // // 2.402 // Maladies tropicales // // 2.403 // Maladies infectieuses non comprises dans l'annexe I du personnel s'occupant de prévention, soins, assistance à domicile ou travaux de laboratoire et autres activités pour lesquelles un risque d'infection existe // // 2.5 // Arrachement par surmenage des apophyses épineuses //

ANNEXE III

APERÇU DE LA SITUATION DANS LES ÉTATS MEMBRES

Cette annexe arrêtée en 1989 est indicative, car la situation dans ce domaine est évolutive. Elle sera mise à jour à l'occasion du rapport sur l'état d'application de la présente recommandation que la Commission présentera conformément au point 4 de l'exposé des motifs.

1. Belgique

La Belgique possède une liste de maladies professionnelles indemnisables.

La classification des maladies professionnelles est la suivante:

Maladies professionnelles

1) dues à des agents chimiques;

2) dues à des agents physiques;

3) dues à des agents biologiques;

4) de la peau dues à des causes diverses;

5) des voies respiratoires dues à des causes diverses.

De plus, il existe des listes contenant des maladies « professionnelles » non indemnisables dont l'étude en vue d'une classification éventuelle dans la liste de maladies professionnelles indemnisables est en cours.

Le système mixte d'indemnisation n'est pas appliqué en Belgique.

2. Danemark

La liste des maladies professionnelles est divisée en sept rubriques:

1) maladies professionnelles dues à des agents chimiques (catégorie A);

2) maladies professionnelles de la peau causées par des substances et agents non décrits dans d'autres rubriques (catégorie B);

3) maladies professionnelles provoquées par l'inhalation de substances et agents non décrits dans d'autres rubriques (catégories C);

4) maladies professionnelles infectieuses ou parasitaires (catégories D);

5) maladies professionnelles provoquées par des agents physiques (catégorie E);

6) premiers stades des affections malignes provoquées par des composés organiques (catégorie F);

7) maladies dentaires et parodontales (catégorie G).

Le système mixte d'indemnisation est appliqué.

3. République fédérale d'Allemagne

On retrouve ici une division de la liste des maladies professionnelles indemnisables en six catégories distinctes:

1) maladies dues à des agents chimiques;

2) maladies dues à des agents physiques;

3) maladies dues à des agents animés;

4) maladies des voies respiratoires et des poumons;

5) maladies de la peau;

6) maladies non classifiées précédemment,

avec un total de cinquante-neuf maladies professionnelles indemnisables.

Un système mixte est appliqué sur base de conditions spécifiques dictant l'indemnisation.

4. Grèce

La liste des maladies professionnelles indemnisables est divisée en cinq groupes:

1) a) empoisonnement et allergies dues à une liste de treize substances chimiques;

b) maladies de la peau dues au chrome et au ciment;

2) maladies parasitaires et maladies contagieuses;

3) a) maladies dues à des agents physiques;

b) maladies des mineurs;

4) maladies de la peau;

5) maladies pulmonaires,

avec un total de cinquante-deux maladies indemnisables.

Le système mixte d'indemnisation n'est pas appliqué. 5. Espagne

La liste des maladies professionnelles indemnisables est divisée en six groupes:

- maladies dues à des agents chimiques,

- maladies de la peau causées par des agents non repris sous d'autres positions:

- cancers de la peau,

- autres maladies de la peau d'origine professionnelle,

- pneumoconioses,

- maladies infectieuses et parasitaires,

- maladies dues à des agents physiques,

- maladies non classables sous d'autres positions.

Ce qui fait au total soixante et onze maladies professionnelles indemnisables.

Le système mixte n'est pas d'application.

6. France

On dénombre, pour le régime général des salariés, quatre-vingt-onze tableaux de maladies professionnelles. Ils ne sont pas classés selon les agents responsables mais à la fois par familles de maladies et par produits ou agents responsables. La réparation de la maladie professionnelle est forfaitaire, mais le salarié bénéficie de la présomption d'imputabilité de sa maladie au travail si celle-ci répond aux spécifications contenues dans chaque tableau (manifestations de la maladie, produits ou agents, délai de prise en charge, travaux exposant au risque, parfois durée d'exposition).

Un système mixte de reconnaissance et de réparation existe pour les pneumoconioses: un médecin agréé ou un collège de trois médecins intervient alors dans la procédure.

Au titre de la responsabilité civile de l'employeur, toute maladie non reconnue au titre des tableaux peut faire l'objet d'une action en réparation (complète, et non plus forfaitaire).

Un ensemble de quarante-sept tableaux de maladies professionnelles existe également pour les exploitants et les salariés agricoles. Il est pratiquement et globalement superposable au premier, avec les spécifications imposées par la particularité des risques couverts.

Au total trois cents symptômes ou groupes de symptômes sont indemnisables dans le régime général des salariés et à peu près autant dans le régime agricole. De nouveaux tableaux sont établis ou les tableaux existants sont modifiés lorsque les études épidémiologiques permettent d'établir avec un haut degré de certitude le caractère professionnel de nouvelles manifestations pathologiques. En outre, une réflexion est engagée sur l'extension du système mixte.

7. En Irlande la classification des différentes maladies professionnelles est aussi divisée en quatre rubriques A, B, C, D:

- rubrique A: maladies dues à des agents physiques (quatorze maladies),

- rubrique B: maladies dues à des agents biologiques (dix maladies),

- rubrique C: maladies dues à des agents chimiques (vingt-neuf maladies),

- rubrique D: maladies dues à des causes diverses autres que celles décrites ci-dessus (trois maladies).

Total: - cinquante-six maladies professionnelles indemnisables,

- sept maladies professionnelles supplémentaires sont susceptibles d'être indemnisées depuis 1985.

Un système mixte d'indemnisation est appliqué uniquement à certaines affections respiratoires.

8. Italie

On retrouve deux listes de maladies professionnelles:

- une liste concernant les maladies professionnelles dans l'industrie,

- une liste concernant les maladies professionnelles dans l'agriculture.

La première liste comprend quarante-neuf rubriques indemnisées, non classifiées selon l'agent responsable.

La seconde liste comprend vingt et une maladies professionnelles agricoles indemnisables non classifiées selon l'agent responsable.

Total: soixante-dix maladies professionnelles indemnisables.

Le système d'indemnisation est actuellement en cours de modification.

9. Luxembourg

On retrouve ici une subdivision de la liste des maladies professionnelles indemnisables en six catégories:

1) maladies dues à des agents chimiques;

2) maladies dues à des agents physiques;

3) maladies dues à des agents biologiques;

4) maladies des voies respiratoires et des poumons (y inclus les pneumoconioses);

5) maladies de la peau;

6) maladies non classifiées précédemment,

avec un total de cinquante-cinq maladies professionnelles indemnisables.

Le système mixte est appliqué sur base de conditions spécifiques dictant l'indemnisation. 10. Pays-Bas

Une liste non limitative de maladies professionnelles a été publiée aux Pays-Bas. Elle sert de référence pour le diagnostic, la déclaration et l'enregistrement des maladies professionnelles. On qualifie de maladie professionnelle une maladie ou une affection qui est essentiellement la conséquence d'un travail ou de conditions de travail.

Les maladies professionnelles ne sont pas indemnisées comme telles dans le cadre de la sécurité sociale. En cas d'incapacité totale ou partielle de travail, l'allocation n'est pas fonction de la cause mais de l'ampleur de la perte de revenus causée par la maladie ou l'infirmité.

11. Portugal

Il existe deux groupes de maladies professionnelles:

a) les maladies incluses dans une liste publiée par le ministère. Cette liste reprend les caractéristiques de la liste française et contient quatre-vingt-neuf « tableaux » de maladies avec indication de l'agent causal, du type de maladie engendré, du délai de prise en charge ainsi que la liste indicative des principaux travaux responsables. Ces maladies professionnelles sont divisées en sept groupes:

1) intoxications;

2) affections pulmonaires;

3) dermatoses;

4) maladies dues à des agents physiques;

5) maladies dues à des agents biologiques;

6) tumeurs;

7) manifestations allergiques des muqueuses;

b) les lésions, troubles fonctionnels ou maladies non incluses dans la liste précédente pour lesquels une indemnisation ne sera obtenue que si la corrélation est établie entre l'activité exercée par le travailleur et l'affection engendrée (système mixte).

12. Royaume-Uni

Au Royaume-Uni la liste descriptive des différentes maladies professionnelles est divisée en quatrerubriques A, B, C, D:

- rubrique A: maladies dues à des agents physiques (onze maladies),

- rubrique B: maladies dues à des agents biologiques (neuf maladies),

- rubrique C: maladies dues à des agents chimiques (vingt-neuf maladies),

- rubrique D: maladies dues à des causes diverses non retrouvées dans les catégories ci-dessus (dix maladies).

Total: cinquante-neuf maladies professionnelles indemnisables.

Il n'existe pas de système mixte d'indemnisation sauf en cas d'accident industriel et dans le cas de certaines affections spécifiques.

Hypoacousie ou surdité provoquée par le bruit lésionnel

504

Maladie provoquée par la compression ou décompression atmosphériques

Numéro CEE //

505.01

Maladies ostéoarticulaires des mains et des poignets provoquées par les vibrations mécaniques

505.02

Maladies angio-neurotiques provoquées par les vibrations mécaniques

506.10

Maladies des bourses péri-articulaires dues à la pression

506.21

Maladies par surmenage des gaines tendineuses

506.22

Maladies par surmenage du tissu péri-tendineux

506.23

Maladies par surmenage des insertions musculaires et tendineuses

506.30

Lésions méniscales consécutives à des travaux prolongés effectués en position agenouillée ou accroupie

506.40

Paralysies des nerfs dues à la pression

507

Nystagmus des mineurs

508

Maladies provoquées par les radiations ionisantes

ANNEXE II

Liste complémentaire de maladies dont l'origine professionnelle est soupçonnée, qui devraient faire l'objet d'une déclaration et dont l'inscription dans l'annexe I de la liste européenne pourrait être envisagée dans le futur

1.2.32.1 .

Maladies provoquées par les agents chimiques suivants : // // //

Numéro CEE

2.101

Ozone

_

2.102

Hydrocarbures aliphatiques autres que ceux visés sous la rubrique 1.116 de l'annexe I

_

2.103

Diphényle

_

2.104

Décaline

_

2.105

Acides aromatiques _ anhydrides aromatiques ou leurs dérivés halogénés

_

2.106

Oxyde de diphényle

_

2.107

Tetrahydrophurane

603 025 000

2.108

Thiopène

_

2.109

Méthacrylonitrile

608 001 003 //

Acétonitrile

_

2.110

Hydrogène sulfuré

016 001 004

2.111

Thioalcools

_

2.112

Marcaptans et thioéthers

_

2.113

Thallium ou ses composés

081 002 009

2.114

Alcools ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.118 de l'annexe I

_

2.115

Glycols ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.119 de l'annexe I

_

2.116

Ethers ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.120 de l'annexe I

_

2.117

Cétones ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.121 de l'annexe I

_

2.118

Esters ou leurs dérivés halogénés non visés sous la rubrique 1.122 de l'annexe I

_

2.119

Furfural

605 010 004

2.120

Thiophénols ou homologues ou leurs dérivés halogénés

_

2.121

Argent

_

2.122

Sélénium

034 002 008

2.123

Cuivre

_

2.124

Zinc

_

2.125

Magnésium

_

2.126

Platine

_

2.127

Tantale

_

2.128

Titane

_

2.129

Terpènes

_

2.130

Boranes

_

2.140

Maladies provoquées par l'inhalation des poussières de nacre //

2.141

Maladies provoquées par des substances hormonales //

2.150

Caries des dents dues aux travaux dans les industries chocolatières, sucrières et de la farine //

2.2

Maladies de la peau causées par des substances et agents non compris sous d'autres positions //

2.201

Affections cutanées allergiques et orthoergiques non reconnues dans l'annexe I //

2.3

Maladies provoquées par l'inhalation de substances non comprises sous d'autres positions //

2.301

Fibroses pulmonaires dues aux métaux non compris dans la liste européenne //

2.302

Affections broncho-pulmonaires dues aux poussières ou fumées d'aluminium ou de ses composés //

2.303

Affections broncho-pulmonaires et cancers broncho-pulmonaires secondaires à l'exposition : // //

_ à la suie, // //

_ au groudron, // //

_ au bitume, // //

_ au brai, // //

_ à l'anthracène ou ses composés, // //

_ aux huiles et aux graisses minérales . //

2.304

Affections broncho-pulmonaires dues aux fibres minérales artificielles //

2.305

Affections broncho-pulmonaires dues aux fibres synthétiques //

2.306

Affections broncho-pulmonaires causées par les poussières de scories Thomas //

2.4

Maladies infectieuses et parasitaires non décrites dans l'annexe I //

2.401

Maladies parasitaires //

2.402

Maladies tropicales //

2.403

Maladies infectieuses non comprises dans l'annexe I du personnel s'occupant de prévention, soins, assistance à domicile ou travaux de laboratoire et autres activités pour lesquelles un risque d'infection existe //

2.5

Arrachement par surmenage des apophyses épineuses //

ANNEXE III

APERCU DE LA SITUATION DANS LES ETATS MEMBRES

Cette annexe arrêtée en 1989 est indicative, car la situation dans ce domaine est évolutive . Elle sera mise à jour à l'occasion du rapport sur l'état d'application de la présente recommandation que la Commission présentera conformément au point 4 de l'exposé des motifs .

1 . Belgique

La Belgique possède une liste de maladies professionnelles indemnisables .

La classification des maladies professionnelles est la suivante :

Maladies professionnelles

1 ) dues à des agents chimiques;

2 ) dues à des agents physiques;

3 ) dues à des agents biologiques;

4 ) de la peau dues à des causes diverses;

5 ) des voies respiratoires dues à des causes diverses .

De plus, il existe des listes contenant des maladies " professionnelles " non indemnisables dont l'étude en vue d'une classification éventuelle dans la liste de maladies professionnelles indemnisables est en cours .

Le système mixte d'indemnisation n'est pas appliqué en Belgique .

2 . Danemark

La liste des maladies professionnelles est divisée en sept rubriques :

1 ) maladies professionnelles dues à des agents chimiques ( catégorie A );

2 ) maladies professionnelles de la peau causées par des substances et agents non décrits dans d'autres rubriques ( catégorie B );

3 ) maladies professionnelles provoquées par l'inhalation de substances et agents non décrits dans d'autres rubriques ( catégories C );

4 ) maladies professionnelles infectieuses ou parasitaires ( catégories D );

5 ) maladies professionnelles provoquées par des agents physiques ( catégorie E );

6 ) premiers stades des affections malignes provoquées par des composés organiques ( catégorie F );

7 ) maladies dentaires et parodontales ( catégorie G ).

Le système mixte d'indemnisation est appliqué .

3 . République fédérale d'Allemagne

On retrouve ici une division de la liste des maladies professionnelles indemnisables en six catégories distinctes :

1 ) maladies dues à des agents chimiques;

2 ) maladies dues à des agents physiques;

3 ) maladies dues à des agents animés;

4 ) maladies des voies respiratoires et des poumons;

5 ) maladies de la peau;

6 ) maladies non classifiées précédemment,

avec un total de cinquante-neuf maladies professionnelles indemnisables .

Un système mixte est appliqué sur base de conditions spécifiques dictant l'indemnisation .

4 . Grèce

La liste des maladies professionnelles indemnisables est divisée en cinq groupes :

1 ) a ) empoisonnement et allergies dues à une liste de treize substances chimiques;

b ) maladies de la peau dues au chrome et au ciment;

2 ) maladies parasitaires et maladies contagieuses;

3 ) a ) maladies dues à des agents physiques;

b ) maladies des mineurs;

4 ) maladies de la peau;

5 ) maladies pulmonaires,

avec un total de cinquante-deux maladies indemnisables .

Le système mixte d'indemnisation n'est pas appliqué .

5 . Espagne

La liste des maladies professionnelles indemnisables est divisée en six groupes :

_ maladies dues à des agents chimiques,

_ maladies de la peau causées par des agents non repris sous d'autres positions :

_ cancers de la peau,

_ autres maladies de la peau d'origine professionnelle,

_ pneumoconioses,

_ maladies infectieuses et parasitaires,

_ maladies dues à des agents physiques,

_ maladies non classables sous d'autres positions .

Ce qui fait au total soixante et onze maladies professionnelles indemnisables .

Le système mixte n'est pas d'application .

6 . France

On dénombre, pour le régime général des salariés, quatre-vingt-onze tableaux de maladies professionnelles . Ils ne sont pas classés selon les agents responsables mais à la fois par familles de maladies et par produits ou agents responsables . La réparation de la maladie professionnelle est forfaitaire, mais le salarié bénéficie de la présomption d'imputabilité de sa maladie au travail si celle-ci répond aux spécifications contenues dans chaque tableau ( manifestations de la maladie, produits ou agents, délai de prise en charge, travaux exposant au risque, parfois durée d'exposition ).

Un système mixte de reconnaissance et de réparation existe pour les pneumoconioses : un médecin agréé ou un collège de trois médecins intervient alors dans la procédure .

Au titre de la responsabilité civile de l'employeur, toute maladie non reconnue au titre des tableaux peut faire l'objet d'une action en réparation ( complète, et non plus forfaitaire ).

Un ensemble de quarante-sept tableaux de maladies professionnelles existe également pour les exploitants et les salariés agricoles . Il est pratiquement et globalement superposable au premier, avec les spécifications imposées par la particularité des risques couverts .

Au total trois cents symptômes ou groupes de symptômes sont indemnisables dans le régime général des salariés et à peu près autant dans le régime agricole . De nouveaux tableaux sont établis ou les tableaux existants sont modifiés lorsque les études épidémiologiques permettent d'établir avec un haut degré de certitude le caractère professionnel de nouvelles manifestations pathologiques . En outre, une réflexion est engagée sur l'extension du système mixte .

7 . En Irlande la classification des différentes maladies professionnelles est aussi divisée en quatre rubriques A, B, C, D :

_ rubrique A : maladies dues à des agents physiques ( quatorze maladies ),

_ rubrique B : maladies dues à des agents biologiques ( dix maladies ),

_ rubrique C : maladies dues à des agents chimiques ( vingt-neuf maladies ),

_ rubrique D : maladies dues à des causes diverses autres que celles décrites ci-dessus ( trois maladies ).

Total : _ cinquante-six maladies professionnelles indemnisables,

_ sept maladies professionnelles supplémentaires sont susceptibles d'être indemnisées depuis 1985 .

Un système mixte d'indemnisation est appliqué uniquement à certaines affections respiratoires .

8 . Italie

On retrouve deux listes de maladies professionnelles :

_ une liste concernant les maladies professionnelles dans l'industrie,

_ une liste concernant les maladies professionnelles dans l'agriculture .

La première liste comprend quarante-neuf rubriques indemnisées, non classifiées selon l'agent responsable .

La seconde liste comprend vingt et une maladies professionnelles agricoles indemnisables non classifiées selon l'agent responsable .

Total : soixante-dix maladies professionnelles indemnisables .

Le système d'indemnisation est

actuellement en cours de modification .

9 . Luxembourg

On retrouve ici une subdivision de la liste des maladies professionnelles indemnisables en six catégories :

1 ) maladies dues à des agents chimiques;

2 ) maladies dues à des agents physiques;

3 ) maladies dues à des agents biologiques;

4 ) maladies des voies respiratoires et des poumons ( y inclus les pneumoconioses );

5 ) maladies de la peau;

6 ) maladies non classifiées précédemment,

avec un total de cinquante-cinq maladies professionnelles indemnisables .

Le système mixte est appliqué sur base de conditions spécifiques dictant l'indemnisation .

10 . Pays-Bas

Une liste non limitative de maladies professionnelles a été publiée aux Pays-Bas . Elle sert de référence pour le diagnostic, la déclaration et l'enregistrement des maladies professionnelles . On qualifie de maladie professionnelle une maladie ou une affection qui est essentiellement la conséquence d'un travail ou de conditions de travail .

Les maladies professionnelles ne sont pas indemnisées comme telles dans le cadre de la sécurité sociale . En cas d'incapacité totale ou partielle de travail, l'allocation n'est pas fonction de la cause mais de l'ampleur de la perte de revenus causée par la maladie ou l'infirmité .

11 . Portugal

Il existe deux groupes de maladies professionnelles :

a ) les maladies incluses dans une liste publiée par le ministère . Cette liste reprend les caractéristiques de la liste française et contient quatre-vingt-neuf " tableaux " de maladies avec indication de l'agent causal, du type de maladie engendré, du délai de prise en charge ainsi que la liste indicative des principaux travaux responsables . Ces maladies professionnelles sont divisées en sept groupes :

1 ) intoxications;

2 ) affections pulmonaires;

3 ) dermatoses;

4 ) maladies dues à des agents physiques;

5 ) maladies dues à des agents biologiques;
6 ) tumeurs;

7 ) manifestations allergiques des muqueuses;

b ) les lésions, troubles fonctionnels ou maladies non incluses dans la liste précédente pour lesquels une indemnisation ne sera obtenue que si la corrélation est établie entre l'activité exercée par le travailleur et l'affection engendrée ( système mixte ).

12 . Royaume-Uni

Au Royaume-Uni la liste descriptive des différentes maladies professionnelles est divisée en quatrerubriques A, B, C, D :

_ rubrique A : maladies dues à des agents physiques ( onze maladies ),

_ rubrique B : maladies dues à des agents biologiques ( neuf maladies ),

_ rubrique C : maladies dues à des agents chimiques ( vingt-neuf maladies ),

_ rubrique D : maladies dues à des causes diverses non retrouvées dans les catégories ci-dessus ( dix maladies ).

Total : cinquante-neuf maladies professionnelles indemnisables .

Il n'existe pas de système mixte d'indemnisation sauf en cas d'accident industriel et dans le cas de certaines affections spécifiques .